L’association TREVIE est née à Avignon en octobre 2018 de la volonté d’agir face au volume impressionnant « d’encombrants », meubles, électroménager et objets divers, jetés dans un contexte de surconsommation menaçant les ressources naturelles et de surproduction de déchets.

A l’image de son nom, « les trois voies » en italien, TREVIE définit sa raison d’être autour de 3 finalités :


une finalité environnementale : diminuer le volume des déchets
Dans la perspective de « contribuer à la réduction des déchets » (article 2 de ses statuts), l’association développe deux axes :
– la sensibilisation pour encourager et accompagner ses concitoyens à la diminution des déchets, au changement de nos habitudes de consommation,
-l’action concrète : TREVIE c’est aussi « Transformer des objets destinés à être jetés afin de leur REdonner VIE ». L’association fait le pari, comme beaucoup d’autres en France, que bon nombre d’encombrants sont en réalité de « faux déchets », qu’ils ont encore du potentiel et peuvent être réemployer ou réutiliser.


une finalité économique : créer des emplois
Les encombrants ne sont pas seulement de « vrais objets » destinés à une nouvelle vie, ils sont également source d’emploi : la valeur ajoutée apportée par la remise en état et/ou la transformation des objets dits « encombrants » permet de constituer un chiffre d’affaires par la vente de ces objets et donc de rémunérer les personnes réalisant ces activités.


une finalité sociale : se faire plaisir, partager
Les encombrants sont également source de lien social. Autour de leur transformation, leur réhabilitation, des femmes et des hommes de tous âges se retrouvent. Ils expriment leur créativité, échangent des idées, des techniques et savoir-faire et partagent des moments conviviaux.